Réf :97/09/02

24 septembre:

le rallye a quitté Pékin il y a 18 jours. II est arrivé au Népal.


Le Rallye est aujourd'hui au Népal !

Après avoir bivouaqué à 4 000 m d'altitude, dans la tempête et le blizzard... Les mécaniques et les hommes ont souffert; mais ils ont pratiquement tous repris la route.

Lhasa - Katmandou: 4 jours sur le toit du monde

Après avoir franchi un premier éboulement entre la Chine et le Tibet - la route a été déblayée aux explosifs quelques heures à peine avant leur passage - les autorités népalaises annonçaient aux concurrents d'autres sérieuses chutes rocheuses.
Là, le chemin entre les blocs de pierre n'était pas assez large pour permettre le passage des camions. Les voitures remorquées, comme l'Aston Martin de l'équipage Buckingham / Mann, ont donc du être déchargées, puis poussées à travers les rochers, avant d'être rembarquées sur un second camion plateau de l'autre côté.

Pour passer du Tibet au Népal, les équipages ont emprunté le Friendship Bridge. "Cette journée restera à jamais gravée dans ma mémoire", a commenté Linda Dodwell (USA) qui pilote une Hillman Hunter. "Un paysage magnifique de montagnes cultivées en terrasse s'étendait à perte de vue. Des milliers d'enfants joyeux nous saluaient à notre passage".

On comprend aisément l'excitation de ces écoliers qui n'avaient jamais rien vu de tel: le Rallye Pékin - Paris est le premier rallye de l'histoire à recevoir l'autorisation de traverser le Népal. Les enfants bénéficiaient, à cette occasion, d'un jour de
vacances!

Concernant la route elle-même, Linda Dodwell a ajouté: "On se serait cru sur la lune! Il fallait constamment zigzaguer entre les crevasses et les blocs de pierre". Dans ces conditions difficiles, et avec le temps "perdu" aux postes frontières, le chronomètre a été suspendu pour la journée.

Après plusieurs nuits de campement au Tibet par des températures glaciales, les concurrents ont pu se relaxer dans un bon bain et profiter du confort d'un véritable hôtel, à Katmandou. Cela dit, les moins chanceux n'ont atteint la capitale népalaise qu'à minuit !

Autre anecdote notable au cours du bivouac au camp Everest, la quasi disparition du camion citerne! Son chauffeur, arrivé de nuit alors que tout le monde dormait, a rempli quelques jerrycans de carburant avant de quitter le camp... en silence!

"Quand nous nous sommes réveillés, nous avons eu un réel instant de panique", a déclaré Philip Young, Directeur du Rallye. "Les jerrycans ne permettaient qu'à 30 voitures sur les 90 de repartir! Nous avons donc cherché tous azimuts notre camion citerne qui a finalement suivi le rallye toute la journée afin de ravitailler les véhicules".

Les équipages auront 24 heures pour se reposer... ou réparer leur voiture, avant demettre le cap sur Delhi. Là encore, quelques centaines de kilomètres de routes diaboliques les attendent...

Bilan au tiers de la course

Au tiers de la course, il faut souligner la performance des 3 équipages en tête de classement, qui n'ont reçu aucune pénalité: la Ford Cortina de Mr Catt (UK), la Ford Anglia Estate de Mr Broderick (UK) et la Citroën 2 CV - au moteur d'origine ! - de Mr Van der Laan (All).
Le point commun de ces trois automobiles? Un très faible chargement... Une tactique que les autres concurrents feraient apparemment bien d'imiter !!!
Mr Lux, au volant d'une Rover 3,5 P5B coupé, jusqu'alors sixième du classement, ainsi que Mr Guliker et sa Chevrolet pick up, ont tous deux du abandonner la course. En revanche, la superbe Aston Martin DB5 de Mr Buckingham, la Rolls Royce Phantom V de Mr Matheson et la Jaguar de Mr Ratcliffe ont pu rester dans la course, mais en fin de classement, malgré quelques problèmes techniques.

Quelques abandons ont été enregistrés..., pour des raisons mécaniques la plupart du temps; mais les concurrents ne quittent pas le rallye pour autant: auto-stop, camion plateau, location de voiture avec ou sans remorquage de la voiture du départ, tout est bon pour essayer coûte que coûte de rejoindre Paris.

Dans maintenant moins d'un mois, le 18 octobre, nous aurons la chance d'accueillir ces aventuriers Place de la Concorde !
Un événement à ne manquer sous aucun prétexte !

Contact Presse

IRIS Conseil
Christine Arnal - Sonia Steeg
44, rue de Varenne 75007 Paris
Tél: 01 45 44 04 21 & Fax: 01 45 44 18 14

E-mail: c.arnal@iris-conseil.net & Site: http://www.iris-conseil.net

 

RETOUR A LA PAGE PRECEDENTE